Au Japon, la norme c’est d’atteindre au minimum 100% de la perfection ​