une étonnante scène de vie dans un lieu de culte

Singapour, une Cité-État située au coeur de l’Asie de l’Est. Souvent considérée comme un lieu de transit, cette ville possède des lieux magnifiques et méconnus du reste du monde !! Voici un lieu de culte qui m’a beaucoup marqué : le temple de la relique de la dent de Bouddha. La fin de mon exploration se termine par une scène tout aussi mémorable !

il est 17:14, 33°C en plein été, je viens de passer tout l’après-midi à explorer le Chinatown de Singapour. Je laisse l’inspiration guider mes pas. Je marche dans une ruelle remplie de magasins de souvenirs. Une fois arrivé à son extrémité, je me retrouve devant un édifice immense et très imposant. Je m’approche et tout de suite mes yeux s’émerveillent devant l’esthétisme de son architecture. En m’approchant de l’entrée, je sais enfin où je me trouve : nous sommes ici dans le fameux temple de la relique de la dent de Bouddha.

temple reloique buddha

L’édifice et l’objet sacré qu’il renferme

Ouvert tous les jours de 4h30 à 21h, son accès est totalement gratuit. Quand vous pénétrez dans ce temple de jour et que vous en sortez la nuit tombée, vous serez certains d’être bouche bée devant sa splendeur, une fois les lanternes allumées. C’est le 13 mars 2005 où la cérémonie d’inauguration des travaux a commencé. 62 millions de dollars singapouriens (37 millions d’euros) et 2 ans de travail ont été nécessaires pour le bâtir. Il a été construit pour abriter la relique de la dent de Bouddha. Je n’ai pas eu la chance de la voir car elle n’est montrée que le jour du Nouvel An du calendrier lunaire et le jour de Vesak (jour de la commémoration de la naissance, de l’éveil et de la mort de Bouddha). Au quatrième étage, elle est a l’intérieur d’un magnifique stupa fabriqué avec 420 kg d’or. La pièce serait entourée d’un vitre pare balle.

Ce que j’ai découvert

C’est une très bonne surprise pour moi qui ne m’attendais pas à pouvoir visiter un tel lieu en fin de journée. Souvent en Asie, les temples ferment leurs portes dès 17h. Au 1er abord, ce qui m’a frappé, c’est le soin apporté à toutes les statuettes qui ornent les murs. Dans la salle principale, les pratiquants viennent prier  et faire des offrandes. Si vous aimez vous plonger au coeur de la culture asiatique, vous ne manquerez pas d’aller goûter à la cuisine végétarienne accompagnée d’un bon thé.

Une scène de vie complètement décalée…

P1120852Je me promène dans les allées du temple. Je vois un garde de loin. Je lui souris, il me sourit. Je m’approche de lui et on commence à discuter sur l’histoire du temple. Un type sympathique qui n’hésitait pas à me partager des anecdotes qu’il vit au quotidien. Et d’ailleurs j’allais en vivre une, en pleine conversation… on était en train de parler de sa vision de l’Europe quand soudain, je le vois se diriger rapidement vers une femme. Je ne voyais que sa tête et ses beaux cheveux longs… Je ne comprends pas ce qui se passe, puis j’aperçois son ami (son petit ami sans doute ?) arriver. Sa scène dure 1 minute, sans incident. Le garde revient vers moi. Il m’explique qu’il venait de la virer.

Je lui ai demandé,

Moi : « why did you do that ? »

Lui : « just look at her » en souriant.

« Elle avait des talons, un slip […] et un haut très léger, le tout recouvert avec une espèce de voile noir. »

Et là, j’ai halluciné. J’ai beau avoir vu plein d’extravagance, de femmes très peu vêtues à Tokyo avec des mini-shorts, des jupes extra courts… mais alors là, je n’avais jamais vu une jeune femme habillée avec aussi peu de tissu… et oser pénétrer dans un temple ! Elle avait des talons, un slip de bain sans doute et un haut très léger, le tout recouvert avec une espèce de voile noir. Singapour est une Cité-Etat remplie de règles très strictes comme par exemple ne jamais boire dans le métro, vente absolument interdite de chewing-gum… mais à ce moment-là, je ne savais pas s’il existait une loi sur les tenues dans les lieux publiques ou plus spécialement dans les temples. Un paradoxe que j’éluciderai dans un prochain article ! 😉

David-Minh TRA

David-Minh TRA

Avec sa gueule, on pourrait croire qu'il a dû faire une école d'Ingénieur à Paris et qu'il a passé ses journées à diriger des projets Web... Eh bien ce n'est pas tout à fait faux ! Sauf que ce Nem est aussi et plus que jamais un Reporter et Réalisateur de séries documentaires sur YouTube. Couronné de la 3ème place des meilleurs blogs "Voyages" au Golden Blog Awards Paris 2013, cet artiste autodidacte poursuit la série "Japon, qui es-tu ?" qui a fait sa renommée et n'a qu'une obsession : vous faire voyager et rêver.