Yokohama, un centre-ville… vide !

Yokohama… une ville qui me plaît beaucoup pour son modernisme. De Shibuya (le « Time Square » de Tokyo), j’ai mis 1 heure pour venir ici. Il est 18h14, je ressens la douce chaleur de l’été en ce mois d’Août. Ma 1ère surprise en arrivant ici ? … le centre-ville est quasiment vide !!

Pourtant les attractions ne manquent pas puisqu’il y a même une énorme roue, une montagne russe et un superbe centre commercial avec plein de salles de jeux vidéo. Je m’amuse à filmer tout ce que je vois. La nuit commence à tomber, les attractions s’éclairent. Il y a des sapins illuminés partout, j’ai presque l’impression de m’être trompé d’époque et de m’être égaré à Noël dans un pays chaud.

« J’ai l’impression d’être un privilégié à qui on a confié les clés d’un parc d’attractions entier. »

Je me paie un tour dans un manège. Ici pas besoin de caissier, je paie ma place au distributeur de tickets automatique. L’assistant humain qui travaille est là pour me sourire et me guider vers ma place. Le manège commence à tourner à l’horizontal pour finir érigé à la vertical ! et je suis le seul client de cette attraction qui me fait voir Yohohama passant d’une vue de haut en bas en moins de 3 secondes. J’ai l’impression d’être un privilégié à qui on a confié les clés d’un parc d’attractions entier. En sortant, je trouve un endroit dans le parc pour parler tranquillement devant ma caméra et vous exprimer spontanément mes impressions.

Yohama-vide

Où sont passés les habitants ?

Je continue à explorer tout le quartier et faire plein d’attractions sans aucune file d’attente. En pénétrant dans une immense salle d’arcade, j’aperçois 1 couple d’amoureux qui savourent leur moment de tendresse en faisant quelques parties de  tir au panier-basket. Je me laisse séduire par ce jeu. J’engage une partie avec une pièce de 100 yens. Sur 15 tirs, j’ai réussi à mettre 2 fois la balle au panier. Mon ridicule fait sourire la jeune fille à côté de moi. Entre elle et moi, je sens bien qu’il y a un monde. Pourtant, on est des jeunes qui croquent la vie à pleine dents chacun à notre manière. Elle est habillée d’une façon extravagante gothique-kawaï dont seules les japonaises ont le secret.

« Oui, cette liberté vestimentaire totale au Japon me fascine autant qu’elle me perturbe. »

Une jupe à dentelles noire très courte qui met en valeur de longues et fines jambes couvertes jusqu’aux genoux de chaussettes sombres. Des collants-chaussettes dont l’extrémité fait ressortir le regard d’un chaton. Ce look m’amuse autant que son mignon sourire évidemment très amical. Je la regarde, je veux lui parler. Je prononce alors le peu de mots en japonais qui m’ont maintes fois aidé à engager une conversation avec les japonais.  Je commence à faire connaissance avec son petit copain. Un grand garçon adorable, tout fin dont le look me fait penser à un héros de jeux vidéo… Dante dans Devil May Cry 4. Ses cheveux lisses, blonds aussi étincelants que sa longue veste rouge et noire me faisaient parfois oublier le sujet de notre conversation. Oui, cette liberté vestimentaire totale au Japon me fascine autant qu’elle me perturbe. Bref, on parle de tout et de rien. Mais la barrière de la langue ne me permet pas d’aller plus loin dans mes échanges verbaux. Le temps passent vite quand on discute avec des gens issus d’une culture totalement différente. Les 21 heures viennent tout juste de sonner… enfin non, pas tout à fait. C’est plutôt l’énorme horloge numérique sur la grande roue qui me rappelle l’heure. Je salue mes nouveaux amis Kanako et Jiro pour aller visiter le Chinatown de Yokohama, le dernier quartier de ma journée. Je laisse derrière moi un centre-ville magnifique mais curieusement très peu peuplé le soir.

Yokohama m’aura donné une sensation aussi agréable qu’étrange : le centre-ville était entièrement à moi…

David-Minh TRA

David-Minh TRA

David-Minh TRA

Avec sa gueule, on pourrait croire qu'il a dû faire une école d'Ingénieur à Paris et qu'il a passé ses journées à diriger des projets Web... Eh bien ce n'est pas tout à fait faux ! Sauf que ce Nem est aussi et plus que jamais un Reporter et Réalisateur de séries documentaires sur YouTube. Couronné de la 3ème place des meilleurs blogs "Voyages" au Golden Blog Awards Paris 2013, cet artiste autodidacte poursuit la série "Japon, qui es-tu ?" qui a fait sa renommée et n'a qu'une obsession : vous faire voyager et rêver.